Claire Gueugneau, Psychologue Lyon

Qui suis-je?

Psychologue clinicienne, je suis diplômée de l’université Lyon 2. Ma démarche est intégrative : je suis formée à plusieurs approches et outils thérapeutiques, afin de pouvoir utiliser ceux qui conviendront et aideront le mieux la personne prise en charge. Je peux ainsi proposer des thérapies brèves, notamment des thérapies cognitives et comportementales; des thérapies d’orientation psychodynamique… Cela signifie aussi que les outils sont choisis en collaboration avec la personne: la parole, les médiations artistiques (peinture, dessin, collage), le photolangage, le jeu, la relaxation…

Psychologue Lyon

Mes spécialités et outils

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une thérapie brève, qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadéquats par des pensées et des réactions plus adaptées au quotidien. Ces thérapies aident à dépasser progressivement des symptômes invalidants, comme: les rites et vérifications, le stress, les évitements et les inhibitions, les addictions, les phobies, les réactions agressives, ou la détresse à l’origine de souffrance psychique, etc… Les TCC se distinguent des autres thérapies par le rapport collaboratif qui unit le patient au psychologue thérapeute.

Les TCC sont indiquées pour toute personne en souffrance, enfant, adolescent, adulte, et personne âgée, souhaitant apporter des réponses concrètes à un problème. Il est aussi nécessaire que la personne soit motivée pour s’investir en tant qu’acteur dans un programme de soin permettant de dépasser ses difficultés.

L’EMDR signifie « eye movement desensitization and reprocessing » c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires.
Lors de la pratique de l’EMDR, le patient suit du regard une stimulation sensorielle bi-alternée tout en se remémorant un souvenir traumatique ou, du moins, anxiogène. L’EMDR permet ainsi de retraiter les souvenirs en leur enlevant progressivement leur charge émotionnelle, ce qui permet à terme de réduire la détresse psychologique et les symptômes qu’ils provoquent.

Des problèmes de santé peuvent amener des difficultés psychologiques, perturber la vie de couple, familiale, professionnelle et/ou sociale. Ils peuvent nécessiter d’une aide extérieure. J’apporte alors une écoute, un accompagnement et un soutien spécifique face à ces difficultés.

C’est le cas par exemple, suite à un deuil, à l’annonce d’une maladie grave, handicap, des effets du stress, d’une addiction, une grossesse éprouvante, des somatisations ou dans le vécu d’une pathologie somatique (diabète, douleur chronique, maladies chroniques, problèmes de fertilité…).

La psychologie de la santé concerne aussi l’accompagnement des proches, et des soignants.

Les études peuvent être entravées par différentes difficultés rencontrées entre l’adolescence et l’entrée à l’âge adulte, qu’il est important de ne pas négliger pour permettre au jeune de s’épanouir au mieux.

Il peut s’agir de difficultés telles que le stress, les peurs, les troubles du comportement alimentaire, la gestion des émotions, les problèmes de confiance en soi, de sommeil, le mal-être.

La psychologie positive propose de nombreux exercices pour dynamiser le positif dans son quotidien.

Pour Martin Seligman, le fondateur de la psychologie positive (2002), elle permet de se concentrer sur les forces plutôt que sur les faiblesses des individus et développer les talents pour atteindre l’épanouissement plutôt que guérir les pathologies.

Les outils issus de la psychologie positive s’adressent à toute personne souhaitant devenir heureuse, développer son bien-être, atteindre ses objectifs, mettre à profit ses points forts au quotidien et en connaître d’avantage sur soi-même.

Dans une autre perspective, la psychothérapie positive peut aussi être appliquée dans un but préventif, afin de prévenir l’apparition d’un trouble dépressif ou d’une rechute dépressive.

L’hypnose thérapeutique est l’utilisation de l’hypnose comme outil pour les troubles psychiques ou somatiques, par l’utilisation de techniques comme la suggestion ou la visualisation.
Placer le patient dans un état altéré de conscience lui permet d’accéder à ses souvenirs, souvent traumatiques, inconscients. A terme, une levée des symptômes peut être observée.

La relaxation a pour objectifs de :

  • Diminuer les tensions musculaires

  • Obtenir une sensation d’apaisement psychologique

  • Réduire le stress

  • Réduire les douleurs

  • Faciliter le sommeil

  • Se reposer rapidement

Il existe différentes techniques de relaxation (respiration, pleine conscience, méditation, relaxation musculaire, relaxation par la visualisation…), il faut trouver pour chacun celle qui convient le mieux, permet de se relaxer au plus vite.

Lorsque nous éprouvons une émotion intense, celle-ci se traduit dans le corps par une tension importante : au niveau des muscles qui se tendent, de la gorge qui se serre, du cœur et de la respiration qui s’accélèrent, de la vigilance qui s’exacerbe… En diminuant la tension interne en agissant sur les paramètres énumérés précédemment (respiration, fréquence cardiaque, tension musculaire), nous rendons notre corps beaucoup moins sensible.

Inspirée de la méditation et des techniques cognitivo-comportementales (TCC), particulièrement efficace dans les troubles dépressifs et anxieux, la pleine conscience est un outil de prévention consistant à porter son attention, intentionnellement et sans jugement, sur le moment présent, autrement dit sur soi, ses pensées, ses perceptions, ses émotions et son environnement.

Formation à la crise suicidaire.

Formation à la prise en charge des troubles du comportement alimentaire.